Les roches de la Ouaïeme

Télécharger

Il fait très beau ce jeudi 30 août 2018 au matin lorsque nous commençons notre randonnée du chemin des roches de la Ouaïeme. Nous avons laissé nos voitures au camping «chez Maria » et parcouru les quelques mètres en bord de route qui nous mènent au départ du chemin, matérialisé par un panneau indicateur.

Les premiers mètres de la montée sont dégradés du fait des pluies récentes mais très vite oubliés au fur et à mesure que se dessinent les premiers lacets qui nous font apprécier alternativement la beauté du chemin vers le sommet et le paysage de bord de mer qui s’éloigne.

La première partie de la montée nous permet de découvrir très vite la belle cascade sur le flan droit.

Le chemin se poursuit dans une savane à niaoulis jusqu’à un panneau indicateur qui matérialise la fin de la promenade « familiale ». Nous sommes à 1,2 km du départ, à 186 m d’altitude. Il nous reste 2,7 km pour atteindre le belvédère et 3,5 km pour le sommet.

Au détour du chemin, nous avons la surprise de trouver un campement avec une case à l’entrée de laquelle crépite un feu domestique et lui faisant face, un champ de bananiers et de manioc.

La case dépassée, nous entrons dans un sous-bois qui se poursuit sur plusieurs centaines de mètres.

Nous débouchons ensuite sur une nouvelle zone de savane qui nous fait découvrir la majesté de la succession de pics sur la gauche.

Puis le chemin ondule sur la droite et s’enfonce dans une belle forêt humide où l’on peut admirer des formations rocheuses aux formes particulières, la végétation typique ou plus curieuse et apprécier le bruit apaisant de l’eau qui s’écoule dans plusieurs petits creeks à traverser.

La pente se fait de plus en plus raide à la progression jusqu’au débouché de la forêt sur un monticule qui nous fait entrevoir le belvédère que l’on atteint après la traversée d’une dernière zone à couvert. Le sol humide de pierres, de racines et d’humus fait alors place à de la trémolite et à un petit gravier roulant blanc et crissant sous les chaussures..

L’arrivée sur le belvédère est impressionnante et la vue vertigineuse.

Certains d’entre nous sont restés à cette altitude (745 m) et ont recherché une vue plus spectaculaire en empruntant un chemin en ligne de crête vers deux promontoires sur la droite du panneau indicateur.

Les plus vaillants ont poursuivi vers le sommet, à gauche.Cette dernière partie “sportive” se fait à couvert de la végétation, sur un sentier assez encombré. Seuls les derniers mètres offrent une très belle vue sur la chaîne intérieure.

 

La descente s’est faite dans de bonnes conditions et le retour au camp de base a été joyeux, chacun ayant apprécié cette très belle journée de randonnée.

 

points notables de la sortie :

  • paysages magnifiques de la côte est dont la majesté se découvre au fur et à mesure de la progression
  • vue vertigineuse à partir du belvédère (rando à ne pas conseiller aux personnes sujettes au vertige)
  • succession de types de végétation (savane, sous-bois, forêt d’altitude)
  • chemin tracé même si les rubalises sont défraîchies

 

 

Avertissement
La pratique de la marche, de la randonnée et du trekking comporte des risques inhérents à ces activités. Nous vous recommandons donc la plus grande prudence dans l'interprétation et l'utilisation des données fournies dans ce blog. Malgré tout le soin accordé à leur exactitude, les informations fournies par ce blog ne pourront en aucun cas engager la responsabilité de son auteur; Par ailleurs, les personnes qui participent au blog et au site déclinent toute responsabilité en cas d’accident et ne pourront être tenus pour responsables de quelque manière que ce soit.

Laisser un commentaire